1 | Forte amélioration de l’activité en 2020
Taïwan exporte son savoir-faire technologique en Occident

2 | Poursuite de la pénurie de semi-conducteurs
Des capacités insuffisantes freinent leur production

3 | Augmentation des investissements
L’autosuffisance en semi-conducteurs est une priorité aux Etats-Unis et en Chine

  • Un an après la récession mondiale, le leadership de la croissance chinoise s’est imposé sur les autres économies. Toutes ? Non ! Taiwan résiste encore et toujours. Sa croissance, portée par ses exportations en semi-conducteurs a atteint 3% l’an dernier, au-delà des 2,3% en Chine. Ce pays développé concentre surtout 20% de la production mondiale de semi-conducteurs et s’avère le seul à maitriser le savoir-faire technologique pour fournir des puces plus petites, plus rapides et adaptées. Résultat ? Le taïwanais TSMC, 11ème capitalisation mondiale et qui fournit 70% de la production mondiale des microcontrôleurs, exporte son savoir-faire technologique aux États-Unis, et conforte la valeur géostratégique de tout un pays désormais au cœur des tensions sino-américaines.
  • La pénurie de semi-conducteurs s’est encore accentuée. Des capacités limitées expliquent les goulots d’étranglement observés du côté de l’offre. Le marché est concentré en termes d’entreprise puisque 80% de l’offre est fournie par 6 entreprises et 10 pays d’Asie du sud-est. Le risque de non-approvisionnement est donc décuplé. L’accélération de la demande, 10% cette année, contraint le secteur à investir massivement, comme Intel et ses 20 milliards de dollars annoncés cette semaine. Mais à l’insuffisance des capacités productives s’ajoutent désormais des évènements imprévisibles : l’incendie des usines japonaises de Renesas Electronics, la pire sécheresse à Taïwan depuis 56 ans, et désormais le report des livraisons en raison d’un blocage historique du canal de Suez par un porte-conteneur. Des évènements qui soutiennent la hausse du prix du transport de…350% sur un an. Les grandes entreprises sont ainsi encouragées à accumuler du stock. Cela accentue la demande et pénalise les moyennes entreprises ainsi que les secteurs évoluant à flux tendu comme l’automobile. Plus de 650 000 véhicules n’auront pas été produits au premier trimestre.
  • Le rôle stratégique des semi-conducteurs impliquera de nouvelles dépenses publiques. Le gouvernement américain subventionnera les implantations d’usines sur leur territoire, tandis que celui chinois augmentera ses investissements en R&D de 7% par an pour réduire ses importations de puces. Le centre de gravité de l’économie mondiale est désormais en Asie du sud-est. Certes, c’est une normalité au regard des deux derniers millénaires. Mais c’est une nouveauté pour les Etats-Unis, désormais contraints d’importer le savoir-faire technologique et lutter contre la stratégie d’endiguement chinoise en Asie du sud-est. Le Checkpoint Taïwan sera déterminant à l’ère du Mur du Numérique.

Ce qu’il faut retenir de cette semaine

Les chiffres clés

Ce qu’il faut regarder la semaine prochaine

Publications macroéconomiques

Information importante

Le présent document de marketing a été préparé par Landolt & Cie SA. Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait interdite, et ne s’adresse pas aux personnes ou entités auxquelles il serait illégal d’adresser un tel document.
Cliquez-ici pour en savoir plus
Arthur Jurus
Chef économiste
Inscrivez-vous